Lorsqu’ils sont inflexibles sur le salaire, n’hésitez pas à négocier? Allegis Groupe,  July 3, 2015

Lorsqu’ils sont inflexibles sur le salaire, n’hésitez pas à négocier?

L’employeur pour lequel vous rêvez de travailler vient tout juste de vous faire une offre pour un poste. Votre première envie est de sauter de joie, mais quelque chose vous retient. Vous avez effectué quelques recherches à propos de votre salaire et avez donc une bonne idée de ce que vous devriez gagner. Cependant, les chiffres que l’on vous propose sont inférieurs (peut-être même très inférieurs) à ce à quoi vous vous attendez et sont inflexibles. Avant de faire une croix sur cet emploi, pensez à utiliser quelques techniques de négociation qui pourraient vous aider à faire tourner la situation à votre avantage.

Le télétravail pour épargner sur vos transports
Serait-il avantageux pour vous de travailler à partir de la maison deux jours par semaine et d’ainsi économiser du temps et de l’argent? S’il vous en coûte huit dollars par jour pour vos trajets, au bout de l’année, cela représente 800 $. Il ne faut pas non plus négliger le temps passé dans les embouteillages, les frais d’entretien ni le temps d’attente pour les transports en commun.

Des congés personnels supplémentaires
Vous avez peut-être prévu effectuer des rénovations importantes ou prévoyez bientôt aider votre adolescent à choisir un établissement collégial. Quelques jours de congé personnel supplémentaires permettraient-ils d’améliorer la gestion de votre horaire et ainsi d’abaisser votre niveau de stress? Ces jours supplémentaires ne coûteraient pas plus cher à votre employeur, mais ils vous permettraient d’être plus productif au travail en libérant votre horaire afin que vous puissiez vous concentrer sur les tâches à faire.  

Une augmentation basée sur la performance à court terme
Prouvez à votre futur employeur que vous valez tous les dollars gagnés (et que vous en méritez beaucoup plus). Déterminez avec lui certains buts à atteindre les trois ou six premiers mois qui vous permettraient d’obtenir une augmentation. Assurez-vous que ces buts sont facilement mesurables afin que leur atteinte ne puisse pas être remise en question.

Une meilleure appellation d’emploi
Cela peut être votre chance d’obtenir enfin l’appellation désirée. Soyez toutefois certain qu’elle reflète la vérité! Ne demandez pas à être nommé vice-président directeur si cette appellation ne correspond pas à votre degré de responsabilité.  

Votre chien avec vous au travail
Google, Clif Bar et Amazon permettent à leurs employés d’emmener leur fidèle compagnon au bureau. Cet employeur vous permettrait-il de garder votre chien avec vous? Dans ce cas, vous pourriez épargner un montant important consacré auparavant aux promeneurs de chien ou à la garderie canine. Effectivement, si 5 jours par semaine, vous déboursez 12 $ pour ce type de soins pour votre chien, cela vous permettrait d’économiser environ 3 000 $ par année.

S’ils sont toujours inflexibles
L’offre demeure toujours la même après ces négociations? Il est donc temps de décider si elle en vaut la peine. Si ce travail vous permet de propulser votre carrière et vous donne la possibilité d’apprendre directement de professionnels de renom ou encore d’accéder au changement de carrière dont vous rêvez, il peut en valoir la peine.

Sinon, il est peut-être temps de trouver un employeur dont l’idée du salaire correspond mieux à la vôtre.

Rappelez-vous, le meilleur moment pour négocier est celui qui précède le moment où vous acceptez le poste. Ne croyez pas que quelqu’un augmentera subitement votre salaire de plusieurs milliers de dollars dans les premiers jours. Vous pourriez être très déçu. 


commentaires fournis par Disqus